Glossaire

 
Ce glossaire n'est pas organisé en ordre alphabétique, il suit les étapes de l'impression d'une lithographique et en désigne les différents outils
Nous avons repris des définitions sur d'autres sites bien documentés, merci à eux.
 
L'impression d'une lithographie se décompose en cinq grandes parties.
 
  • Le grainage de la pierre
  • Le dessin 
  • La préparation 
  • L'impression
  • La justifacation du tirage

Vous pouvez retrouver sur wikipédia  une définition générale de la lithographie assez complète.

Première étape, le grainage de la pierre

 Le grainage
 Opération qui consiste à déposer un abrasif mélangé à de l'eau pour poncer la surface de la pierre afin de: 
  • Donner des grains réguliers sur la surface d'une pierre lithographique qui influenceront les différents effets du dessin. 
  • Retirer le dessin précédemment dessiné et son image fantôme.
  • Sensibiliser la pierre au gras en retirant la gomme arabique qui a pénétré sa surface sur quelques microns.

Le grainage permettra au dessinateur de travailler soit à la plume si la pierre est très finement grainée ou d'obtenir des demi-teintes de crayon ou d'autres effets grâce à des grains moyens...

Pour grainer on utilise du sablon tamisé ou du corindon, autres abrasifs...

La pierre.

Les matrices lithographiques sont des pierres calcaires d'épaisseur, de format et de couleur différentes.

Les pierres proviennent généralement de Bavière (« solenhofen »), de Rhénanie, de Saxe, de France (Dauphiné) et de Suisse.

Pour voir les différents formats de pierre vous pouvez voir le site de Polymetaal, vous suivez "matériel pour la lithographie" puis pierres lithographiques ...

 Le tamis
Un tamis lithographique est un outil formé d'un cadre et d'un maillage métallique plus ou moins fin.
Il sert à tamiser le sablon et à sélectionner les défférents grains afin d'obtenir le grainage de la surface de la pierre.
Ce grainage permettra au dessinateur de travailler soit à la plume si la pierre est très finement grainée ou d'obtenir des demi-teintes de crayon ou d'autres effets grâce à des grains moyens...
70/100/120/150 peuvent être les ouvertures de plus en plus fines de la maille, le chiffre correspondant au nombre de fils par pouce ou par centimètre suivant les conversions.
Le grainage débutant la plupart du temps par le grain le plus gros...
 
Le sablon
Un sablon est un sable fin utilisé comme abrasif, il servira à grainer, de manière plus ou moins fine, la pierre lithographique.
 
Le corindon
suivre ce lien wikipédia
Son usage en lithographie correspond au sablon mis à part que l'on peut le déposer directement sur la pierre sans le tamiser.
 
La gomme arabique est un exsudat de sève descendante solidifié, produit naturellement ou à la suite d’une incision, sur le tronc et au pied d'arbres de la famille des acacias. Comestible, elle est récoltée principalement en Afrique saharienne. Wikipédia
 

L’acide nitrique, parfois appelé acide azotique, est un composé chimique de formule HNO3. Liquide incolore lorsqu'il est pur, il s'agit d'un acide fort (pKa = -1,37) généralement utilisé en solution aqueuse, jadis appelée « eau-forte » par les alchimistes puis les graveurs sur cuivre.

À concentration supérieure à 86 %, il est baptisé « acide nitrique fumant »
 
Pour la lithographie nous utilisons une concentration à 60%
 
La composition des encres :lien
 
Le Noir à monter n'est  pas utilisé pour imprimer, c' est une encre de conservation, de protection et de renforcement des dessins.
Cette encre remplace l'encre d'impression à la fin d'un tirage lorsque l'on veut conserver le dessin afin de l'imprimer ultérieurement.
 
 
Elle sert aussi de protection lorsque l'on souhaite réaliser une deuxième préparation ou encore lorsque l'on veut resensibiliser la pierre à l'acide acétique.
 
 
 
 
 
 

 

×